Les taux d’intérêt poursuivent la baisse en juillet

Les banques continuent la bataille sur le terrain des taux d’intérêt qui sont une nouvelle fois à la baisse au mois de juillet par rapport au mois précédent.

Taux d’intérêt des crédits immobiliers : la baisse continue

La tendance demeure toujours à la baisse pour les taux d’intérêt des crédits immobiliers au mois de juillet. La concurrence féroce sur le marché des banques de détail oblige les différents établissements à proposer des taux attractifs pour attirer de nouveaux clients et consolider des relations durables. On constate ainsi une nouvelle baisse du taux d’intérêt moyen en juillet à 1,43% par rapport à juin, où le taux de 1,44% était déjà extrêmement bas, selon une étude mensuelle réalisée par CSA/Crédit Logement.

L’impact du prix de l’immobilier

Malgré cette dynamique favorable à l’accessibilité aux crédits, la demande se veut stagnante du fait de la hausse du prix sur le marché de l’immobilier. La baisse des taux n’est donc plus un facteur suffisant pour encourager l’acquisition d’un bien immobilier. L’impact de l’accroissement du prix de l’immobilier n’est plus compensé par la baisse des taux sur le budget des ménages et leur solvabilité.
Au premier trimestre 2018, les prix de l’immobilier ancien en France ont augmenté de 3,5% sur un an selon l’indice des prix notaires-Insee. En Île-de-France, on assiste à une flambée des prix qui peuvent être une entrave à l’accessibilité au logement avec une hausse de 4% sur un an pour les appartements anciens et de 2,2% sur un an pour les maisons anciennes. Dans les grandes villes Françaises, le mètre carré connait de très fortes évolutions. Au 4ème trimestre de 2017, le mètre carré Parisien des appartements anciens coûtait 9 040€ en moyenne, soit une augmentation de 8,6% sur un an. Le constant est plus partagé sur le prix d’acquisition d’une maison ancienne, avec un montant moyen de 303 000€ et une augmentation de 3,3% sur an.
Une flambée de l’immobilier qui a forcément une conséquence sur le portefeuille des ménages souhaitant acquérir. Leur pouvoir d’achat subit déjà une montée des prix par la présence d’une inflation de plus de 2%, leurs projets d’investissement peuvent se retrouver par conséquent bloqués.

 Des moyens pour faciliter l’accès aux crédits

Il existe cependant des solutions susceptibles d’accompagner les ménages pour concrétiser leurs projets immobiliers. Le PTZ, crédit à taux zéro sous conditions, est un moyen d’emprunter une part du prix du bien sans devoir payer des intérêts. Les banques proposent aussi d’étaler la durée d’emprunt sur de longues années (jusqu’ à 35 ans) suivant la typologie des clients. Des conditions qui permettent de rendre les crédits plus accessibles pour tous dans un contexte où le pouvoir d’achat des ménages est chamboulé.

Posted in Blog.

Laisser un commentaire