Prêt Crédit Rachat

A chaque rachat de crédit, une solution personnalisée

Rachat de crédit immobilier

Réalisé auprès d’une autre banque pour alléger le montant de ses mensualités ou profiter de meilleures conditions d’emprunt, le rachat de crédit immobilier est devenu une opération bancaire très prisée. Cependant, en quoi ça consiste ?

En Savoir Plus

 

Rachat crédit consommation

Le rachat de crédit à la consommation permet de faire racheter l'ensemble ou une partie de ses prêts à la consommation par une banque externe. Cependant, qui peut prétendre à cette opération bancaire ? Quels sont ses avantages  ?

En Savoir Plus

 

Législation - rachat crédit

Crédit immobilier, prêt à la consommation, diverses dettes…, le rachat de crédit immobilier et consommation permet de regrouper plusieurs encours en un seul et unique emprunt à mensualité allégée. Cependant, quelle est la législation ?

En Savoir Plus

 

Une seule mensualité

L’accumulation de plusieurs crédits engendre logiquement l’accumulation de mensualités qui peut vite devenir un poids difficilement soutenable financièrement, mais aussi psychologiquement. Le rachat de crédit permet de rassembler toutes ses échéances en seule adaptée ses finances.

Un seul crédit

En optant pour le rachat de crédit, il est possible de rassembler en un seul et unique prêts tous ses encours, quelque que soit leur motif (immobilier, consommation, réserve d’argent), leur taux d’intérêt (fixe, variable, capé) ou encore leur capital restant dû. Cela permet de simplifier la gestion de ses finances.

Un seul interlocuteur

Si le rachat de crédit est devenu un produit financier à part entière permettant de réorganiser durablement ses finances ou encore de réadapter ses charges à ses revenus actuels, cette opération bancaire offre aussi la possibilité de limiter les interlocuteurs à un seul intervenant et donc à un seul prélèvement.

En quoi consiste un rachat de crédit

Crée dans les pays anglo-saxons dans les années 1980, le rachat de crédit a été importé en France à la fin des années 1990. Il s’agit d’une opération de banque qui consiste à racheter l’ensemble ou une partie des encours d’un emprunteur. En d’autres termes, le rachat de crédit consiste à regrouper la dette d’un ménage en une seule et même dette à mensualité taillée sur mesure.

Le principe est simple : substituer un ou plusieurs financements par nouvel emprunteur à mensualité réduite et adaptée aux finances de l’emprunteur. Devenue très sollicitée en France, cette opération bancaire s’adresse à tout tenant de crédit souhaitant alléger ses charges mensuelles ou réadapter ses échéances à ses revenus.

Des crédits immobiliers aux prêts à la consommation en passant par les découverts bancaires, les dettes familiales, les crédits entre particuliers, les retards d’impôt ou encore les impayés de loyer…, le rachat de prêt concerne tous les types de dettes y compris certaines dettes professionnelles sous certaines conditions.

A qui s’adresse un rachat de crédit

Si globalement tout emprunteur peut prétendre à un rachat de crédit, force est de constater que dans la pratique, cette opération de banque concerne principalement les ménages « mal-endettés » et ceux qui souhaitent revoir les conditions de leurs financements (mensualité, durée, taux…).

Ainsi, le rachat de crédit, qu’il soit immobilier ou consommation, est principalement sollicité par les ménages ayant plus de 35 % de taux d’endettement, les emprunteurs qui souhaitent alléger leurs mensualités et ceux qui veulent revoir les conditions de leur taux d’intérêt.

Par ailleurs, il faut savoir qu’un emprunteur, qu’il soit propriétaire, locataire ou encore héberge, peut prétendre à un rachat de crédit sous conditions d’éligibilité. Avoir que les critères d’un rachat de prêt ne sont pas universels, ils varient selon les banques et dépendent de plusieurs facteurs tels que la situation financière et professionnelle de l’emprunteur, le nombre de prêts à racheter, la tenue de compte de l’emprunteur…

Les principaux avantages d’un regroupement de crédits

Lorsqu’un foyer possède plusieurs crédits en cours, quelles que soient leurs natures (immobilier, consommation, réserve d’agent, découvert bancaire, financement entre particulier…), bénéficier d’une seule mensualité adaptée à ses finances et un seul créancier permet de gérer sereinement ses son budget. A savoir que des imprévus (perte d’emploi, accident) ou des changements de situation (divorce, décès, naissance…) peuvent considérablement bouleverser la situation financière d’un emprunteur ayant une multitude de financements en cours. Le regroupement de prêts, qu’il soit immobilier ou à la consommation peut permettre de réorganiser la gestion de ses finances, d’adapter ses échéances de crédit à sa situation réelle. De plus, non seulement cette opération bancaire permet de rééquilibrer un budget après un passage à la retraite ou encore un licenciement, elle peut permettre aussi de financer un nouveau projet (travaux, achat de nouveau véhicule, voyage…). Le rachat de crédit est aussi l’une des meilleures options pour ceux qui sont mal-endettés et qui souhaitent alléger la pression financière pour vivre avec un budget serein. Les avantages du rachat de crédits sont divers et varient en fonction de chaque emprunteur, mais les principaux avantages sont entre autres :
  • Le regroupement de plusieurs encours en un seul
  • L’obtention d’une seule échéance allégée et d’un seul taux fixe
  • Le financement de nouveau projet sans impacter son taux d’endettement
  • La simplification de la gestion du budget…

Rachat de crédit : les critères d’acceptation

Un projet de rachat de prêt, qu’il soit immobilier ou consommation, pour être financé par une banque doit impérativement rentrer dans certaines normes légales et satisfaire d’autres critères qui peuvent varier selon les établissements bancaires ou leurs intermédiaires sollicités.

De ce fait, les conditions d’acceptation d’un rachat de prêt sont diverses et variées. Toutefois, elles se basent principalement sur la situation financière, professionnelle et personnelle de l’emprunteur (sa solvabilité). Elles tiennent en compte aussi l’âge de l’emprunteur, ses antécédents bancaires ainsi que l’objet de l’opération.

A savoir que les conditions pour le financement d’un projet de rachat de prêt sont quasi-identiques à celles qui déterminent l’obtention d’un financement classique. Ainsi :

Le montant des échéances mensuelles ne doivent pas dépasser les 33 % des revenus du souscripteur (pour certains dossiers, ce taux peut atteindre 50 % sous condition).

Les revenus de l’emprunteur doivent être réguliers et stables (CDI, fonctionnaire, CDD et intérim sous certaines conditions)

Pour un regroupement de prêts immobiliers, les conditions de garanties seront particulièrement étudiées par la nouvelle banque. Néanmoins, les biens en construction, les mobile-home ainsi que les biens professionnels ne peuvent pas faire l’objet d’une garantie hypothécaire.

De plus, l’objet de l’opération doit être personnel. Même si l’opération peut servir à l’activité professionnelle du demandeur.

Concernant, les conditions d’âge, elles sont beaucoup moins restrictives. Comme un crédit classique, la limite dépend des banques, des profils emprunteurs et des projets. En revanche, les mineurs ne peuvent prétendre à un rachat de crédits.

Par ailleurs, pour sortir du lot et obtenir un financement adapté à sa situation, l’emprunteur doit mettre en avant tous ses atouts. La présentation du projet à un établissement bancaire doit être correcte afin de prétendre pouvoir décrocher la meilleure offre en vigueur.

Rachat de crédit : liste des pièces justificatives

Dans le cadre d’un regroupement de crédits (immobilier ou consommation), il sera demandé à l’emprunteur de fournir impérativement certains documents. Voici les principales pièces justificatives.

Etat civil :

  • Pièce d’identité en cours de validité (carte d’identité, passeport, carte de séjour)
  • Livret de famille, contrat de mariage, jugement de divorce (selon les cas)
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois

Revenus et charges :

  • Les trois dernières fiches de paies ainsi que celle de décembre de l’année précédente.
  • Les derniers avis d’imposition, le contrat de travail
  • Justificatif d’allocations familiales ou aide personnalisée au logement (APL)…
  • Le dernier récapitulatif annuel de toutes les pensions de retraite (pour les retraités)
  • Pensions d’invalidité, revenus fonciers, pensions enfants…

Compte en banque et crédits encours :

  • Les trois derniers relevés de tous les comptes bancaires professionnels et personnels
  • Les tableaux d’amortissement des crédits en cours (immobilier, consommation)
  • Un RIB (en cas de demande de financement supplémentaire).

Logement :

  • La dernière taxe d’habitation
  • Les trois dernières quittances de loyers, une copie un titre de propriété, la dernière taxe foncière
  • Une estimation de la valeur du bien immobilier.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.