Crédit auto : un apport est-il nécessaire ?

Crédit auto : un apport est-il nécessaire ?

Les Français ont souvent recours au crédit auto afin de financer l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion. Un apport personnel est-il obligatoire ?

Un prêt affecté

Le crédit auto est un prêt à la consommation affecté uniquement à l’achat d’un véhicule. Il permet d’acquérir une voiture sans avoir à puiser dans son épargne personnelle. Ce montage financier permet un fractionnement des dépenses, réparties en mensualités, qui s’adapte aux objectifs de l’emprunteur et à ses capacités de remboursement. Bien sûr, cet emprunt a un coût, représenté par des intérêts mensuels versés à l’organisme prêteur.

Cependant, le coût total des intérêts de remboursement varie en fonction du montant et de la durée du prêt. Ainsi, plus l’apport initial sera important, moins la somme à rembourser sera élevée (et donc le montant des mensualités et des intérêts de remboursement). L’apport personnel est donc important pour les emprunteurs qui souhaitent réduire leurs mensualités et moduler la durée de leur crédit. De plus, l’apport personnel démontre à l’organisme prêteur la capacité de l’emprunteur à épargner et c’est pourquoi les dossiers avec apport sont généralement plus facilement acceptés, à situation identique, que les dossiers sans apports.

Bien que gage majeur de réassurance pour les sociétés de crédit, il est important de ne pas injecter toutes ses économies dans l’achat d’un véhicule et de bien réfléchir à la somme d’apport avant la signature du contrat.

Le crédit sans apport

Il est tout à fait possible de souscrire un crédit auto sans apport personnel, contrairement à d’autres types de crédits comme le prêt immobilier. Sans versement initial, l’organisme prêteur prendra en charge la totalité du montant demandé. Ce financement est donc adapté aux ménages qui ne disposent pas d’économies importantes, ou qui souhaitent garder une épargne en sécurité.

Néanmoins, sans apport le montant total du crédit sera augmenté et la durée du prêt sera plus longue. Les taux risquent aussi d’être moins avantageux. L’achat sans apport sera possible uniquement si l’organisme prêteur est confiant dans la capacité de remboursement de l’emprunteur. Il est donc nécessaire de déterminer sa capacité d’emprunt précisément lors de la signature du contrat. En cas de refus du dossier, il est possible d’avoir recours à d’autres solutions bancaires comme le regroupement de crédit qui permet de financer un nouveau projet si plusieurs prêts sont en cours.

Posted in Blog.

Laisser un commentaire